Le retour de la « loi anti-casseurs »

"Le fait de participer, en connaissance de cause, à
un groupement, même formé de façon temporaire, qui poursuit le but, caractérisé
par un ou plusieurs faits matériels, de commettre des violences volontaires
contre les personnes ou des destructions ou dégradations de biens, est puni de
trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende"
.

"Il est souvent difficile d’identifier celui qui dans la bande, a
commis le délit
, a expliqué le député C. ESTROSI, maire de Nice, mardi 9
juin. Désormais, le simple fait d’appartenir à une bande sera un délit. On
est dans le domaine d’une responsabilité collective qui n’existait pas
jusqu’ici, alors qu’il est très difficile d’établir une responsabilité
individuelle"

Près de 40 ans après, voici que la droite ressort
la loi "anti-casseurs", qui permet d’inculper et condamner toute
personne participant à une manifestation qui tourne au vinaigre : il suffira
désormais de manipuler quelques provocateurs stipendiés – on l’a déjà fait –
pour faire condamner en justice n’importe qui. Je vous entends bien… Jamais
on n’utiliserait une telle loi pour s’en prendre aux honnêtes citoyens !
Le procédé est pourtant vieux comme le monde : Jules César reprochait déjà à
Cicéron une loi d’exception pour faire exécuter les complices de la conjuration
de Catilina, avec cet argument imparable : "sans doute les partisans de
Catilina sont criminels et méritent la mort" – il n’osait pas les soutenir
bien qu’ils fussent du même parti que lui -, "mais les lois d’exception finissent
toujours par être utilisées par le pouvoir contre les libertés et le droit des
citoyens".

Si vous en voulez une preuve récente, l’affaire
"Morano" est particulièrement instructive. Cette ministre a porté plainte
pour injure à la suite de commentaires écrits dans un forum sur
i-télé. La police a fait son travail, et exigé des Fournisseurs d’Accès à
Internet (FAI) qu’ils communiquent l’adresse de certains internautes, au nom
d’une des récentes lois "anti-terroristes"; ils ont obtempéré ; et c’est ainsi qu’une
brave mère de famille a été convoquée par un Officier de Police Judiciaire pour
répondre de ses écrits, en l’occurrence : « 
Hou ! La menteuse ! ». On croit rêver, non ?                                     

http://www.ecrans.fr/Hou-la-menteuse-et-en-plus-c-est,7431.html

http://www.ecrans.fr/Nadine-Morano-demande-l,6618.html

Ce n’est pas tout. On va profiter de la loi
"sur les bandes" de M. ESTROSI pour permettre la fouille des
cartables et quelques autres gâteries destinées aux écoliers, ainsi que le
précise "Le Monde" d’aujourd’hui
. « 
Le gouvernement devrait présenter mardi 23
juin à l’Assemblée nationale un amendement autorisant la fouille des cartables
dans les établissements scolaires, comme l’avait réclamé Nicolas Sarkozy le 28 mai. Le texte,
défendu par Xavier
Darcos
, le ministre de l’éducation nationale, sera joint à la proposition
de loi sur les bandes de Christian
Estrosi
, député UMP et maire de Nice. »

La connerie n’a décidément pas de limites. Les
enseignants savent qu’il n’existe pas d’augmentation générale de la violence à
l’école, mais une croissance inégale, concentrée essentiellement sur les lieux
d’exclusion sociale. Les portiques de sécurité que voudrait installer DARCOS et
qui n’existent aux USA que dans moins d’une école sur cent, ont des effets pervers déjà
bien connus : un ressentiment grandissant des élèves ainsi stigmatisés, et une humiliation qui
sera sans aucun doute renforcée par la fouille des cartables. Et qui va être une
fois de plus au four et au moulin ? Les enseignants ! Bon courage, chers
collègues…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s