la Bêtise au front de taureau !

Dans "Les Fleurs du Mal", ce passage de "L’examen de minuit" :
"Nous avons, pour plaire à la brute,
Digne vassale des Démons,
Insulté ce que nous aimons
Et flatté ce qui nous rebute ;

Contristé, servile bourreau,
Le faible qu’à tort on méprise ;
Salué l’énorme bêtise,
La Bêtise au front de taureau…"
Entendant hier, après l’extrême-droite suisse, la droite française (Xavier BERTRAND à LCI) demander qu’on stigmatise les musulmans en interdisant un simple symbole architectural, je n’ai pu m’empêcher de songer à Baudelaire et à sa dénonciation de la lâcheté démagogique !

L’hypocrisie du secrétaire de l’UMP est d’ailleurs un modèle de style qui lui permet de rester “politiquement correct”, avec une figure de rhétorique bien connue des classiques : la litote. « Il n’est pas certain que l’on ait forcément besoin de minarets en France.» Ainsi Chimène, ne pouvant décemment avouer à Rodrigue, le meurtrier de son père, qu’elle l’aime toujours, plus que jamais, a ce mot fameux : “Va ! Je ne te hais point !” Je vous laisse le soin de traduire ce que voulait signifier Xavier BERTRAND…

En attendant, les disciples de Tariq RAMADAN, “frères musulmans” ou “salafistes”, doivent se frotter les mains, puisqu’ils pourront désormais avec quelque raison plaider que l’Islam est victime de l’intolérance des Européens… Le discours qui tend à présenter la religion comme “victime” du “fanatisme laïque” a encore de beaux jours devant lui, hélas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s