TUNIS, ALGER, LE CAIRE : qui va tirer les ficelles ?

1470433_3_ce1e_un-manifestant-egyptien-brandit-une-pancarte-en

A l’occasion de la “journée de la police” (sic), jour férié officiel dédié à la célébration du maintien de l’ordre, plusieurs milliers de manifestants se sont répandus dans les rues du CAIRE pour conspuer MOUBARAK, président de 82 ans, au pouvoir depuis 29 ans, une sorte de frère aîné de BEN ALI… D’ailleurs, certains opposants ne cachent pas d’où vient leur inspiration puisqu’ils vont jusqu’à brandir des pancartes en… français ! Pour l’instant, grenades lacrymogènes et canons à eau. La leçon tunisienne a porté : à tout prix éviter le grabuge !

Samedi dernier, une manifestation appelée à ALGER par le RCD, un parti laïque d’opposition (rien à voir avec le parti au pouvoir en Tunisie), a été interdite, l’avenue Didouch Mourad (l’équivalent des Champs-Elysées à Paris) était cernée par les blindés de l’armée, et les manifestants n’ont pas pu faire cinquante mètres avant d’être copieusement matraqués par la police, y compris les députés.

Aujourd’hui aussi, alors que les manifestations continuaient à TUNIS, le gouvernement dit “provisoire” semble avoir repris les bonnes vieilles méthodes. Il a tenté d’organiser une  timide contre-manifestation pour le soutenir. Et bizarrement, quelques jeunes s’en sont pris à Moncef MARZOUKI, ancien président de la Ligue des Droits de l’Homme, exilé en France jusqu’à la chute de Ben Ali; ils ont tenté de lui casser la figure en le traitant de “mécréant” – c’est un défenseur de la laïcité – et “d’agent des Français et des Américains”.

Si ça continue comme ça, la “révolution de jasmin “ risque fort d’être celle des marrons… Et pas seulement celle des marrons dans la gueule ! Je veux dire que les jeunes manifestants pourraient bien s’être brûlé les doigts à tirer les marrons du feu pour les barbus qui sont à l’affût : “Ennhada” en Tunisie, ou les “frères musulmans” en Egypte. Ce ne serait pas la première fois que les contempteurs de la démocratie auraient invoqué ses principes pour les renier, après avoir ramassé le pouvoir qui était à prendre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s