COLONNA, perpète, sans aucun doute…

imagesIl faut en finir avec ce vieux principe de droit suivant lequel le doute devrait profiter à l’accusé… C’est une blague dans tous les procès politiques. Car qui pourrait prétendre que le procès COLONNA n’est pas un procès politique ? Aucune preuve formelle, à part des dénonciations obtenues en garde à vue dans des conditions suspectes. Une cour de magistrats professionnels appelés à juger les supposés « terroristes », qui ressemble fâcheusement à la Cour de Sûreté de l’Etat, de sinistre mémoire, supprimée par la Gauche après 1981. Que vous faut-il de plus ? Vous voulez faire plus simple et plus sûr : rétablissez les tribunaux militaires ! Les condamnations seront encore plus expéditives. Pendant la guerre d’Algérie, ils ont envoyé des douzaines de types à l’échafaud ! Ne perdez pas patience : au train où vont les choses, la droite aura bientôt fusionné avec le Front National, et tous les espoirs sont permis aux nostalgiques de “la veuve” !

Que dit la cour dans sa “motivation” de la condamnation de COLONNA à la perpétuité ?

“Contrairement à ses dires, Yvan COLONNA, qui n’a jamais caché ses convictions nationalistes faisait, à l’évidence, partie de ce groupe. En effet il connaissait de très longue date deux de ses principaux membres…”

Voilà quel est le droit dont se réclament les magistrats de cette juridiction d’exception ! “L’évidence” du crime, pour eux, c’est d’avoir “des convictions nationalistes”, et pire encore, de “connaître de très longue date” des membres d’un groupe convaincu d’avoir assassiné le Préfet de Corse ! C’est du droit où je ne m’y connais pas.

En attendant, COLONNA, en prison depuis 8 ans, ne sortira, dans le meilleur des cas – une remise de peine – pas avant 2021 ! Ce serait beaucoup, même pour un assassin. C’est intolérable s’il est innocent, comme il n’a cessé de le répéter. Si vous ne savez pas quoi faire de vos instants de liberté, vous pouvez lui écrire.

Yvan Colonna – Prisonnier Politique Corse
N° écrou  935122 – Cellule 9 D3
Maison d’arrêt de Fresnes – Allée des Thuyas 94261 FRESNES Cedex

Post Scriptum : Déclaration du père d’Yvan COLONNA :

Lorsque des juges qui dans leur majorité simple ne croient des hommes et des femmes que lorsqu’ils accusent et rejettent toute rétractation,

Lorsqu’ils acceptent que leur soient soustraits des relevés d’écoutes téléphoniques et autres pièces à conviction,

Lorsqu’ils accréditent tout disfonctionnement policier,

Lorsqu’ils ignorent volontairement tous les témoignages de gens qui ont vu, vécu et affirmé,

Lorsqu’ils repoussent des conclusions d’experts agréés,

Lorsqu’ils sont imperméables au doute pour servir la soif de la vengeance,

Ce sont des juges, dans leur majorité utile, qui ont été désignés pour les opinions personnelles qu’ils avaient fait savoir sur cette affaire avant même que d’en connaitre.

Ce sont des juges qui ont accepté la mission de condamner.

Ce sont des hommes et des femmes pour qui la vie d’un berger compte peu au regard d’une carrière qui reste à faire.

Ce sont des monstres porteurs de toge et d’hermine qui devraient effrayer le citoyen français.

Jean-Hugues Colonna, Citoyen et Père

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s