American way of death

Troy Davis

“La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie.”  Victor HUGO.

Cette nuit, vers 1 heure du matin (19 heures dans l’Etat de Géorgie), un homme de 42 ans, qui vient de passer 22 ans en prison, dont la date d’exécution a déjà été fixée puis reportée trois fois, le 17 juillet 2007, le 23 septembre 2008 puis le 27 octobre 2008 – une fois à moins de deux heures de l’exécution de la sentence -, sera attaché sur un lit par ses gardiens, et tué par la perfusion d’un poison qu’on lui injectera dans les veines. A moins que le procureur du district n’accorde un sursis au dernier moment…

Troy DAVIS a été condamné à mort en 1991 pour le meurtre d’un jeune policier, sur la foi de témoins qui prétendaient l’avoir reconnu, en pleine nuit. La victime était blanche, le suspect était noir. L’opinion publique de la petite ville de Savannah réclamait un coupable . On en a trouvé un.

DAVIS n’a cessé de clamer son innocence pendant 20 ans. On n’a jamais retrouvé l’arme du crime. Il n’existe aucune preuve matérielle. 7 prétendus témoins oculaires sur 9, sont revenus sur leurs déclarations, en affirmant que la police leur avait dicté leur témoignage, sous la menace d’être impliqués dans ce meurtre s’ils n’étaient pas “coopératifs”. Parmi les deux derniers, se trouve celui qui est peut-être le véritable assassin, Sylvester Coles, accusé par d’autres témoignages dont on n’a pas tenu compte. Le second témoin, Steven SANDERS, affirme que le meurtrier était gaucher : Troy DAVIS est droitier.

Toutes ces contradictions n’ont pas convaincu le “comité des grâces de l’Etat de Géorgie de commuer sa peine. Sur 50 états américains, 34 ont maintenu la peine de mort. Le candidat favori des Républicains à la prochaine élection présidentielle, Rick PERRY, le très chrétien gouverneur du Texas, successeur de Georges BUSH, s’est vanté, sous les applaudissements, d’avoir signé l’exécution de 234 condamnés.

Nom de Dieu ! Pourquoi ne pas rétablir la question, comme au Moyen-Age ? Et tant qu’à faire, rallumer les bûchers pour les hérétiques ! La barbarie est à nos portes.

Amnesty International appelle à une manifestation à 18 h 30 sur la place de la Concorde, devant l’Ambassade des USA. C’est bien le moins qu’on puisse faire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s