ASSOMMONS LES PAUVRES !*

clip_image002Numéro surréaliste du camelot SARKOZY devant 3000 spectateurs acquis d’avance : ils avaient tous leur carte à l’UMP. A BORDEAUX, dans ce fief de la petite bourgeoisie, il n’a pas eu trop de peine à recruter les figurants. Et le voilà qui invoque les mânes des résistants contre les traîtres et les collabos ! Le défenseur des acquis du Conseil National de la Résistance, c’est lui, et non ce vieil usurpateur de Stéphane HESSEL, qui se prétend résistant et déporté, et proclame « indignez-vous ! » ; les traîtres et les collabos, les « lâches et les opportunistes », ce sont les socialos qui ont creusé le trou de la sécu !

« Ceux qui ont trahi l’héritage du CNR, ce sont ceux, qui depuis des décennies, ont refusé toute réforme par lâcheté politique ou par opportunisme. Ceux qui ont trahi l’héritage du CNR, ce sont ceux qui, pendant des décennies, ont bien soigneusement dissimulé aux Français qu’ils finançaient leur système de protection sociale à coup de déficits. Pendant des décennies, on a donc protégé les Français à crédit sans le leur dire. On a protégé les Français des années 1980 en hypothéquant l’avenir de leurs enfants et de leurs petits-enfants »,

Ne lui dites pas que c’est la droite qui était au pouvoir les deux tiers du temps. Ne lui dites pas qu’il a lui-même été l’un des piliers du parti gaulliste depuis 30 ans, et du gouvernement depuis 10 ans. Et même 15 si on compte les 5 ans du gouvernement Balladur… Il vous répondra que vous faites erreur. « Ceux qui », c’est les autres. Jamais lui. Un tel culot, ça me troue le cul ! Et moi, l’idiot, qui ne savais pas que j’avais hypothéqué l’avenir de trois générations chaque fois que j’avais attrapé la grippe[1] !

Mais cette fois, fini de rigoler. Sarkozy va moucher tout ce beau monde. Et commencer par les plus malfaisants, traquer les fraudeurs, les voleurs, bref les faux-malades. Non, pas les patrons qui ne paient pas les cotisations URSSAF, ça compte pour du beurre. Entre 9 et 15 MILLIARDS d’euros par an, selon le rapport d’un député.. UMP. On ne va pas en faire un fromage. Tandis que ces salauds de salariés qui obtiennent de leur médecin des certificats de complaisance en menaçant de leur casser la gueule… Il était temps d’agir. Comme à l’armée. Tous ces fainéants refusent de se dénoncer ? Punition collective ! Une journée de salaire en moins pour tous les malades, ça leur apprendra à se faire porter pâles, tous ces planqués !

Outre les malades, il y a une autre catégorie « d’assistés » que notre adjudant-chef va mettre au pas, c’est ceux qui touchent le RSA. Profiteurs et mendiants qui n’ont aucune dignité (je traduis, mais je cite la version originale) :

« Le CNR n’a pas voulu un système d’aumône. Il a voulu construire un système digne pour une France démocratique et libre »

A vos rangs, fixe ! 7 jours de corvée obligatoire ! Et si on ne sait pas quoi leur faire faire, on leur fera ramasser les poubelles à Neuilly. Au moins ils feront quéq’chose, ces parasites !

A part ça, la routine. Sarkozy a dénoncé la retraite à 60 ans, les 35 heures et s’est gargarisé de sa réforme des retraites. Mais là, ça sent un peu le réchauffé. Il s’est félicité que, grâce à sa généreuse politique familiale, les Français fassent des gosses à plaisir et d’ici 30 ans soient plus nombreux que les Allemands. La grosse Angela a intérêt à serrer les fesses. Le petit Nicolas, là encore, montre l’exemple!

Ne ricanez pas bêtement, vous n’avez pas fini de grincer des dents. Au prochain discours, vous aurez droit, en clair, à la « TVA sociale ». Il a déjà annoncé la couleur : « Les importations doivent elles contribuer au financement de notre protection sociale ? » a-t-il demandé la bouche en cœur. Normal, tous ces pauvres qui bouffent aux frais du contribuable ! Il est temps de leur faire les poches, ça fera des obèses en moins.

clip_image004

:


[1] Entre 1994 et 2001, le taux d’absence globale (pour raisons de santé ou non) oscillait, en France, entre 10 % et 11 %, contre 20 % et 28 % au Danemark, 15 % au Royaume-Uni ou 16 % et 18 % aux Pays-Bas. La vache, c’est encore pire ailleurs, dans quel monde vit-on !

* Titre d’un poème en prose de Baudelaire

P.S. les deux affiches sont authentiques, mais je les ai un peu sous-titrées… La seconde appartient au FN, mais bon, on n’est pas tombé loin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s