Anniversaire : GUANTANAMO a 10 ans !

251123_des-detenus-de-la-prison-americaine-de-guantanamo-a-cuba-le-27-janvier-2002Il y a exactement 10 ans, le 11 janvier 2002, Georges W. BUSH, président des Etats-Unis d’Amérique, signait un décret pour ouvrir un camp de prisonniers à CUBA, sur la base américaine de Guantanamo Bay. Lorsqu’il a été élu en 2008, Barack OBAMA avait promis de fermer cette prison illégale où sont encore détenus sans jugement 171 prisonniers. Chaque prisonnier coûte pourtant 800000$/an au budget fédéral ! Mais il ne s’est rien passé. Les Américains les ont oubliés, sauf peut-être les 1850 GI qui servent de geôliers. On ne savait pas quoi faire des pauvres types qui avaient été raflés par la CIA : certains n’avaient jamais mis les pieds en Afghanistan et n’avaient aucun rapport avec les terroristes…

Il faut écouter le témoignage de Lakhdar BOUMEDIENE, ancien responsable du Croissant Rouge en Bosnie, arrêté par les Bosniaques, livré aux Américains, interné à Guantanamo pendant 8 ans, nourri de force pendant 2 ans à la suite de sa grève de la faim, autorisé à faire valoir ses droits par la Cour Suprême des USA en 2008, et finalement expulsé en France : il n’a plus son passeport algérien, l’Algérie refuse de le reconnaître comme un de ses citoyens. Personne ne sait quel “deal” a été passé entre les Etats-Unis et la France à son sujet…

Inutile de préciser que cet homme, reconnu innocent par un juge fédéral américain, n’espère même pas obtenir une indemnisation quelconque. Voici ce qu’a répondu un autre juge fédéral, un certain Richard Leon, à la requête d’un détenu syrien, lui aussi emprisonné par erreur :

« War, by its very nature, victimizes many of those caught in its wake. Innocent civilians are invariably killed, and sometimes even mistakenly imprisoned. Our legal system was never designed to provide a remedy in our Courts for these inevitable tragedies, especially in a conflict like this where terrorists cunningly morph into their surroundings. »(1)

Une page d’anthologie ! Je résume pour ceux qui ne lisent pas l’anglais : “ Ach ! La guerre, Gross Malheur ! On n’y peut pas grand-chose. Et la loi n’avait pas prévu ce genre de situation.” Exactement ce qu’avait déclaré Klaus BARBIE avant d’être condamné lors de son procès à LYON : “Que voulez-vous ? C’était la guerre !”

(1) The Miami Herald (01/11/2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s