Dans le pitt

PG005943

 

 

 

 

 

 

 

En Martinique, il existe une tradition ancestrale, rigoureusement interdite en France métropolitaine, le combat de coqs. Avant la saison des combats, ceux-ci sont préparés, entraînés comme des athlètes de haut niveau et nourris par leurs maîtres avec des recettes secrètes. Le jour dit, les paris se font à la criée, et des sommes astronomiques sont engagées sur deux volatiles qui vont se battre jusqu’à la mort de l’un d’entre eux. Le combat a lieu, en général le dimanche, dans une sorte d’arène circulaire, le “pitt”. Et il faut avoir le cœur bien accroché pour supporter les cris des spectateurs, la vue du sang et l’odeur des bêtes à l’agonie. Je ne vous surprendrai pas en vous avouant mon peu de goût pour ce spectacle… Je n’ai retrouvé une telle impression d’angoisse qu’à BANGKOK en assistant à un combat de boxe thaï.

debat sarko-hollande

 

 

 

 

 

 

Je n’ai pu m’empêcher de songer à ces souvenirs désagréables devant le pugilat qui a opposé à la télévision SARKOZY à HOLLANDE.  Je m’abstiendrai donc de commenter les coups de bec et d’ergot du coq “gros-sirop” ou ceux du coq “cendré”… Contentons-nous d’observer les postures de l’un et de l’autre.

Quoi qu’on pense sur le fond, j’ai été frappé en effet par le manque de maîtrise de SARKOZY, pourtant excellent orateur sur un plateau de télévision. A certains moments, ses tics traditionnels des épaules, souvent copiés par ses imitateurs, devenaient quasiment incontrôlables ! Son regard, d’habitude si assuré, semblait chercher où se poser. Inversement, HOLLANDE n’a jamais paru déstabilisé, lui dont  le rougissement des pommettes trahit facilement les émotions, comme l’ont bien vu les “guignols” de Canal+.
Sans doute Sarkozy a-t-il sous-estimé Hollande. Mais c’est surtout la conséquence d’une situation inouïe pour un homme politique de droite : se retrouver en position de challenger face à un homme de gauche. Sauf en 1988, où la cohabitation entre Mitterrand et Chirac faussait un peu la donne, cela n’a jamais été le cas ! La droite a toujours considéré que le pouvoir lui revenait « naturellement », si j’ose dire. Pas facile de changer de point de vue quand on a eu tous les pouvoirs depuis 10 ans, pas facile de résister à l’agressivité quand on est dos au mur et qu’on a en face de soi un François HOLLANDE sûr de soi et quasiment promis à la victoire !
Finalement, Nicolas SARKOZY peut se féliciter de n’avoir pas obtenu les trois émissions télévisées qu’il réclamait : un combat de coqs, ça va, trois combats de coqs, bonjour les débats !

Publicités

2 réponses à “Dans le pitt

  1. et fb qui votera Hollande??? tu dois en parler….amitiés

    • Voici le message que je viens d’envoyer à un de mes amis qui est l’un des « cadres » du MODEM : « BAYROU vient de dire qu’il voterait HOLLANDE, malgré le ralliement d’ARTHUIS et de bien des élus centristes à Sarkozy. J’en suis bluffé. La réunion du Conseil National du Modem a dû être épique ! En tout cas, chapeau. Je ne dirai plus de BAYROU que c’est un jésuite, promis ! Il a préféré ses convictions démocratiques à l’intérêt de son parti, ce n’est pas si fréquent. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s