Plutôt un grand noir qu’un petit blanc !

tumblr_mc0jxtdJrh1rg2rf7o1_500

Donc, on vote aux USA. OBAMA est donné gagnant contre ROMNEY à 2 contre 1. On verra ça demain…

Il n’empêche, cette élection si compliquée, si éloignée du bon vieux suffrage universel à deux tours que nous connaissons en FRANCE, nous a peut-être donné une préfiguration de ce qui nous attend en Europe. Comment est-il possible que la frange la plus réactionnaire du parti républicain ait pu imposer ses idées à un citoyen américain sur deux ? Ils sont contre l’assurance-maladie, contre l’avortement et la liberté des mœurs, contre les homosexuels et les libre-penseurs, contre les impôts et “l’Etat Nounou” (Nanny state), etc. Mais pour la liberté du loup dans la bergerie, ou du renard dans le poulailler.

Barack OBAMA pendant 4 ans a gouverné avec prudence, comme le “centriste” qu’il est. Il avait suscité l’espoir d’être différent. Il a déçu, parce qu’il ne pouvait en être autrement. Pour gouverner aujourd’hui, il faut convaincre l’opinion : c’est la rançon de la démocratie parlementaire. Or nous vivons une époque de crise où les gens ont peur de l’avenir. Où ils craignent que leurs enfants vivent moins bien qu’eux. Où 90% claquent du bec pendant que 10% se gobergent. Et où les plus riches ont réussi à convaincre les moins pauvres que ceux à qui ne restent que les miettes vont leur piquer leur pain quotidien : les noirs, les arabes, les roms, les cas sociaux, que sais-je encore…

En France, HOLLANDE, lui aussi marche sur des œufs : il ne faut faire de peine à personne. Et pourtant, d’une droite vindicative, presque aussi réactionnaire que le Tea Party américain, que peut-on attendre ? Après la peur du lendemain, après les discours délirants sur “les petits pains au chocolat de nos enfants menacés par les méchants du ramadan”, il faudra peut-être un jour prochain affronter la haine de classe de ceux qui sont prêts à renouer avec les ratonades, avec la défense de la “race blanche”, même en France. Comme les nostalgiques du KKK dans le sud des USA. A ce moment-là, il faudra choisir son camp : le centrisme, c’est le marais. Je n’ai pas envie de m’y noyer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s