Benoît XVI parle un latin de sacristie…

benoit16Pour être tout à fait franc, la « renonciation » de Benoît XVI au pontificat (et non pas la « démission », puisqu’il n’a pas de comptes à rendre à un quelconque patron) me laisse assez indifférent. Mais par curiosité, j’ai voulu lire le texte original de son discours en latin (Cf. Radio-Vatican).

Et là, j’ai été très déçu. Le jargon de cuisine parlé par le pape est très loin des périodes cicéroniennes dont nous nous inspirions autrefois quand nous avions à nous exprimer en latin, sous la férule de nos maîtres !

DECLARATIO

Fratres carissimi

Non solum propter tres canonizationes[YME1] ad hoc Consistorium vos convocavi, sed etiam ut vobis decisionem[YME2] magni momenti pro Ecclesiae vitae[YME3] communicem. Conscientia mea iterum atque iterum coram Deo[YME4] explorata ad cognitionem certam perveni vires meas ingravescente aetate non iam aptas esse ad munus Petrinum aeque administrandum.

Bene conscius sum[YME5] hoc munus secundum suam essentiam spiritualem[YME6] non solum agendo et loquendo exsequi debere, sed non minus patiendo et orando. Attamen in mundo nostri temporis rapidis mutationibus subiecto et quaestionibus magni ponderis pro vita fidei perturbato ad navem Sancti Petri gubernandam et ad annuntiandum Evangelium etiam vigor quidam corporis et animae necessarius est, qui ultimis[YME7] mensibus in me modo tali minuitur, ut incapacitatem  meam ad ministerium mihi commissum bene  administrandum agnoscere debeam. Quapropter bene conscius ponderis huius actus plena libertate declaro me ministerio Episcopi Romae, Successoris Sancti Petri, mihi per manus [YME8] Cardinalium die 19 aprilis MMV commissum renuntiare  ita ut a die 28 februarii MMXIII, hora 29[YME9] , sedes Romae, sedes Sancti Petri vacet et Conclave  ad eligendum novum Summum Pontificem ab his quibus competit convocandum esse.[YME10]

Fratres carissimi, ex toto corde gratias ago vobis pro omni amore et labore, quo mecum pondus ministerii mei portastis et veniam peto pro omnibus defectibus meis. Nunc autem Sanctam Dei Ecclesiam curae Summi eius Pastoris, Domini nostri Iesu Christi confidimus sanctamque eius Matrem Mariam imploramus, ut patribus Cardinalibus in eligendo novo Summo Pontifice materna sua bonitate assistat. Quod ad me attinet etiam in futuro vita orationi dedicata Sanctae Ecclesiae Dei toto ex corde servire velim.

Ex Aedibus Vaticanis, die 10 mensis februarii MMXIII

BENEDICTUS PP XVI

© Copyright 2013 – Libreria Editrice Vaticana

On voit donc, à travers ces quelques exemples, qu’il était temps que Benoît XVI laisse sa place : arrivé à l’âge canonique, il n’est, comme il le dit, « plus capable » de tenir un discours de quelques lignes dans un latin académique ! A une « époque de changements rapides », que vont penser tous les cathos intégristes qu’il a placés aux avant-postes de l’Eglise Catholique et Romaine ?


[YME1]Barbarisme même si le verbe « canonizare » est attesté en latin ecclésial

[YME2] = « Arrangement, transaction, action de trancher une question longuement débattue… » Bref, ça n’est pas vraiment une surprise !

[YME3] VITA ! (ABLATIF)

[YME4]= « devant Dieu, en présence de Dieu » On voit que le Benoît ne fréquente pas n’importe qui !

[YME5]Tournure teutonne ? => Mihi conscius sum me debere

[YME6]Barbarisme = spiritalem

[YME7]veut-il parler de ses « derniers mois » (avant sa mort) ou des mois « les plus éloignés » ce qui sous-entendrait qu’il a toujours été incapable d’être pape ?

[YME8]« per Cardinales » était bien suffisant. Cette référence aux « mains des cardinaux » rappelle fâcheusement, à propos du dernier conclave, l’expression latine « venire ad manus » : « en venir aux mains » !

[YME9]faute de frappe manifeste : il n’y a que 24 heures dans une journée

[YME10]phrase incompréhensible : 1 le complément d’agent de l’adjectif verbal devrait être au datif seul 2 que vient faire l’infinitif ici (= convocandum sit ? ou plus simplement : convocetur)

Publicités

10 réponses à “Benoît XVI parle un latin de sacristie…

  1. Excellent !!
    Avec 10 fautes on lui met même pas la moyenne, et de toutes façons il la mérite pas non plus pour son œuvre. Bye bye le pape. C’est bien une nouvelle qui me laisse de marbre. Ils vont bien nous en nommer un aussi vieux et impotent. Bravo Yves Marie pour ta curiosité et ton « fluent » latin !!

  2. Bel exercice, félicitations. Plus Pape que le Pape !

  3. On reconnaît là notre super magister, vigilant, pointilleux, exigeant!
    Une vraie correction papale infligée par notre Grand Maître!
    Fier d’avoir été le collègue et d’être toujours l’ami de celui qui veille au grain…
    Ca vaudrait les honneurs du Canard Enchaîné! Pas si sûr que traînent à la rédaction des latinistes aussi distingués et aussi scrutateurs!
    Bravissimo, comme on dirait à la Scala!

  4. La seule « faute de latin » au sens strict, relevée ici, est vitae pour vita, tellement invraisemblable que je suis allé voir: elle n’est pas dans le texte (cf.http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2013/february/documents/hf_ben-xvi_spe_20130211_declaratio_lt.html). Je suppose que vous n’avez fait que retranscrire ce que vous avez (mal) entendu. Pour le reste, le latin d’Eglise est effectivement un latin « parlé » car il est maintenu vivant, mais pour être compris, il se doit d’être simple. Donc, ce billet est inepte.

    • Désolé, mais il n’y a aucune méprise de ma part. Le texte de la « déclaration » a été « copié-collé » à partir du site de Radio-Vatican (Cf.copyright). Pour le reste, je vous accorde que reprocher au pape de ne pas parler le latin de Cicéron est de « mauvaise foi »… si j’ose dire ! Vous avez le droit de juger mon billet « inepte », bien sûr. Mais vous êtes, bien plus sûrement encore, « inapte » à toute forme d’humour !

  5. @cyrpaul : J’ai consulté le lien que vous indiquez, le texte a effectivement été corrigé de certaines erreurs. La différence entre nous tient à ce que j’ai recopié le texte publié tout de suite après la « déclaration », dès le 11 février. Je suppose que quelques Monsignori latinistes se sont aperçus des « fautes de frappe » ?

  6. Le Pape a tout à fait le droit de préférer parler le latin de saint Thomas d’Aquin à celui de Cicéron, de même que je revendique celui de parler l’anglais à la manière d’Obama plutôt que de Shakespeare (c’est d’ailleurs une piètre imitation). C’est à cause de gens comme vous que le latin n’est plus une langue vivante dans les sciences et le droit, ce qu’elle était encore dans certains pays au XIXe. Je ne suis pas catholique romain, mais j’aime beaucoup le latin et je trouve qu’en France il y a trop de latinistes sectaires.

    • Décidément, je n’imaginais pas que des latinistes – en général gens perspicaces – puissent manquer à ce point de tout sens de l’humour ! Je ne suis pas assez stupide pour ignorer que le latin d’Eglise est très différent du latin classique! Si même vous vous rappelez la lecture de l’évangile dans les offices traditionnels, elle commençait toujours par « in illo tempore », splendide solécisme pour le complément de temps qui se met à l’ablatif seul en latin classique pour indiquer une date.. Je vous rassure, il m’arrive même de tourner en dérision les discours des hommes politiques en leur reprochant de ne pas s’exprimer en alexandrins ! Mais c’est par pur sectarisme poétique !

      • Il est toujours délicat de lancer des traits d’esprit contre ce qui est fragile et menacé de disparaître, ce qui est le cas des langues anciennes. En 1913, on pouvait s’amuser des « solécismes horribles » des hommes de la Curie, « illo tempore », le latin était enseigné et les adolescents lisaient en cachette Juvénal. Il en va autrement en 2013, où même au Vatican le latin se perd.

  7. Vous me faites rire ! A son départ ce vieux pape a montré qu’il était bien, lui, encore vivant en parlant français et italien aussi ! Plus compréhensible pour la majorité d’entre nous. Nous qui te connaissons, nous avons bien ri de ce papier. Comme quoi quand on s’attaque à « Dieu » ou à ses saints, il ne faut pas rire. Mais la vie sans rire…
    Continue à nous étonner !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s