Archives de Tag: télévision

La télé de Pernaut, quel pastis !

Le journal télévisé de TF1, présenté par Jean-Pierre PERNAUT est, paraît-il, un modèle de professionnalisme et d’indépendance. Si ! C’est ce que m’affirme ma belle-mère “qui ne fait pas de politique”. A vrai dire, je n’en sais rien. Je ne regarde jamais TF1. La servilité de ses journalistes, la stupidité de ses émissions dites de “télé-réalité”, la soupe servie aux beaufs et aux pensionnaires des maisons de retraite, j’en passe et des meilleures… Je n’ai pas assez d’estomac pour digérer ça.

Le dernier exploit de la chaîne de télévision qui domine le PAF, ne manque pourtant pas de culot ! En deux mots – si vous n’êtes pas déjà au courant : jeudi dernier, le JT de 13 heures, dans un numéro de propagande droitière bien rôdé, présente un reportage qui vise à démontrer l’excellence de l’inénarrable CIOTTI, homme de confiance de SARKOZY, homme de paille du maire de NICE, ESTROSI, grand défenseur des lois les plus répressives, et accessoirement député et président du Conseil Général. C’est ce brillant pilier de l’UMP qui, l’an dernier, avait proposé de foutre en tôle les parents à la place de leurs enfants mineurs délinquants, se souciant comme d’une guigne des principes élémentaires du droit pénal français. Son “contrat de responsabilité parentale” (CRP), dispositif de la loi contre l’absentéisme scolaire et qui « rappelle aux parents leurs devoirs, les oblige à s’engager concernant le comportement de leur enfant sous peine de sanction« . Il fallait bien TF1 pour démontrer le bien fondé de cette galéjade. On arrive donc dans les locaux du Conseil Général de NICE, où une brave dame vient se plaindre de son fils qui flotte les cours, et demander de l’aide : un vrai sujet pour faire pleurer Margot dans les chaumières. Manque de pot. Un conseiller général communiste connaît bien la dame, c’est l’attachée de presse du président CIOTTI ! Et elle n’a, comme c’est curieux, jamais eu d’enfant ! France Info fait son boulot et dénonce le bidonnage. Mais c’est la suite qui est la plus drôle…

CIOTTI : “C’est pas moi, c’est elle !”

CIOTTI annonce solennellement qu’il “n’était au courant de rien”, et désapprouve vertueusement l’attachée de presse, laquelle est sommée de démissionner, ce qu’elle fait sans se faire prier. On est prié cependant de croire que le président du Conseil Général ne connaît rien des initiatives malencontreuses de son attachée de presse, menteuse patentée et assez bonne actrice, au demeurant, pour rouler dans la farine à la fois son patron et les journalistes de la télé ! Ce n’est plus un Conseil Général, c’est la cour du roi Pétaud !

TF1 : “C’est pas nous, c’est NICE-MATIN”

TF1, ce lundi, présente des excuses par la voix de PERNAUT lui-même. Et que dit-il ? Que TF1 n’y est pour rien, que le reportage a été sous-traité à NICE-MATIN, et qu’il faut s’adresser à eux pour se plaindre. Jamais au grand jamais TF1 n’a produit le moindre reportage bidon. « Nous sommes sincèrement désolés de ce manquement inadmissible au sérieux, à l’éthique et à la déontologie de l’information. C’est la première fois dans l’histoire de nos journaux », a dit PERNAUT sans rire. »Nous ne pouvions ici ni déceler, ni imaginer pareille faute, malgré les procédures de contrôle mises en place pour les 15.000 reportages que nous diffusons chaque année.” ajoute-t-il avec le ton compassé qui convient à la confession du faux-cul. Et la fausse interview de CASTRO par PPDA, c’était quoi ? Et la mystérieuse et  providentielle agression d’un petit vieux sans le sou, à la veille des élections présidentielles de 2002, qui a probablement envoyé JOSPIN au tapis, et LE PEN au second tour un certain 21 avril, c’était quoi ?

NICE-MATIN : “C’est pas nous, c’est la NMTV…”

NICE-MATIN crie à la diffamation : ça ne concerne pas la rédaction du journal. TF1 n’a de contrat de sous-traitance qu’avec une des filiales du groupe de presse, la NMTV. Les deux journalistes qui ont filmé cette aimable saynète, baptisée “reportage” au JT de PERNAUT, vont payer pour tout ce beau monde. C’est les lampistes qui vont porter le chapeau, comme d’hab… Et on n’a probablement pas fini, d’ici les élections présidentielles, de pousser dans le trou du souffleur des menteurs, des tricheurs, des truqueurs… Mais quand va-t-on enfin rendre justice au metteur en scène ?

Publicités