Archives de Tag: Estrosi

LA GAUCHE PEUT MOURIR…

FRANCE-VOTE-DEPARTEMENTALES-PSLa Gauche peut mourir. Ça n’empêchera pas le crétinisme et l’opportunisme politique de prospérer. Du moins,  Cambadélis, comme Ponce-Pilate, s’en lavera les mains. En décidant de retirer leur liste de candidats dans le Nord et en Provence, les socialistes ont fait le choix de laisser la droite et l’extrême-droite se débrouiller entre elles. De toute façon, il n’y a plus de différence essentielle entre un Xavier BERTRAND ou un Christian ESTROSI et la plupart des électeurs du Front National, à l’exception peut-être des fascistes purs et durs, ceux qui défilent le bras levé en rangers et blouson noir, organisent des ratonnades contre tous nos compatriotes qui n’auraient pas la peau blanche ou ne seraient pas hétérosexuels…

Entre deux maux, il faut choisir le moindre. La tactique vise sans doute à sauver la face : la gauche ne portera pas le chapeau du succès des deux filles LE PEN® – je veux dire fille et petite-fille de LE PEN®, compagnon de route des miliciens des années 40, des tueurs de l’OAS et des généraux putschistes d’Algérie1. La droite, comme si elle en était devenue gâteuse, n’a cessé de répéter que ce n’était pas sa faute, que c’était la gauche qui était responsable de la montée du FN : elle est désormais seule face à ses responsabilités. Et elle va probablement perdre.

Par un heureux hasard, j’habite une région où la gauche va l’emporter. Je n’aurai pas de problème de conscience. Mais il est évident que si je devais choisir entre une LE PEN et un ESTROSI ou un BERTRAND, je voterais blanc. On ne choisit pas entre la peste et le choléra. On nous a fait le coup en 2002, avec CHIRAC. On a vu le résultat : « je les ai bien baisés« , s’est félicité le président d’alors. Encore était-il républicain. Je ne peux l’affirmer pour les deux sus-nommés.

Et puis, il n’est pas sans intérêt pour les naïfs que l’extrême-droite fasse la preuve de son incompétence : à la tête d’une région dont les pouvoirs sont limités – pas de pouvoir sur la fiscalité, sur la police ni sur la justice -, elle fera moins de tort qu’à l’assemblée nationale… On va vite comprendre que quelques braillards avinés et leur troupeau de moutons de Panurge, c’est le suicide politique assuré2. Cambadélis aurait-il la malice de Panurge3 ?

Il fait surtout la démonstration que la gauche peut disparaître. A l’heure où, partout en Europe, les partis dits « populistes », en réalité fascisants, sont aux portes du pouvoir, les calculs de boutiquiers des Verts ou du Front de Gauche sont hors de saison. A l’heure où des fascistes islamistes, pourtant citoyens français et non pas immigrés, comme le prétendent les crétins d’extrême-droite, sont prêts à se faire exploser après avoir assassiné le plus grand nombre possible de leurs compatriotes, il n’est plus temps de tergiverser. Ce n’est pas de lois d’exception dont nous avons besoin, comme la « déchéance de nationalité » qui va créer des Français de second ordre4, mais d’un mouvement de fond pour défendre les principes républicains que la droite comme l’extrême-droite sont près de jeter aux orties.

Dans ces conditions, continuer à maintenir sous perfusion un parti moribond – je parle du PCF – ou à rêver d’un « Parti de Gauche » excluant les Socialistes – Mélenchon, quand bien même il est un orateur de talent, est d’une myopie politique ahurissante5 –, tout cela relève de la politique de Gribouille. La leçon de 2002 n’a-t-elle pas suffi6 ? Si les écologistes et les communistes avaient fait liste commune avec toute la gauche, – on ne prétend pas faire « chambre à part » quand il y a le feu à la maison commune – le Nord et la Provence ne seraient pas sur le point de se donner aux héritières des assassins de Vichy et d’Alger !

Si on veut régénérer la gauche, qui en a bien besoin, ce n’est pas en lui administrant une saignée supplémentaire (comme Diafoirus : « saignare… purgare…♫ « ), qu’on va lui redonner la santé. Elle peut ne pas en réchapper. La preuve aujourd’hui ! Les seuls qui danseront la gigue sur le cercueil, ce sont les intégristes religieux de toute obédience, et les populistes ou les mongoliens qui pensent que l’air sera plus respirable quand ils auront claquemuré toutes les portes de la maison, et qu’on bouffera tous des rutabagas!

______________________________________________________________

(1) Faut-il rappeler qu’il n’y a pas si longtemps siégeaient au bureau national du FN d’anciens miliciens dont le co-fondateur du parti François BRIGNEAU, et que LE PEN lieutenant au 1° REP pendant la guerre d’Algérie a participé à bien des exactions de l’armée française.

(2) « Soudain, je ne sais comment cela se produisit, je n’eus pas le loisir de le considérer, Panurge, sans dire autre chose, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons criant et bêlant sur le même ton commencèrent à se jeter et à sauter dans la mer tous à la file » (Rabelais, Quart Livre, Chapitre VIII)

(3) — J’en ai eu pour mon argent, répondit Panurge à Frère Jean des Entommeures qui lui reprochait d’avoir payé trop cher la démonstration !

(4) A partir du moment où on fait une ségrégation entre les « Français de souche » (lubie d’extrême-droite) et les bi-nationaux (de parents maghrébins en majorité) pour réserver à ces derniers une éventuelle déchéance, on renie les principes du droit du sol, et on fait le lit de l’extrême-droite !

(5) Si j’étais cruel, je rappellerais les émotions de groupie de Mélenchon à propos de CHAVEZQue reste-t-il aujourd’hui de la fameuse « révolution bolivarienne » une fois que les subsides du pétrole vénézuélien ont été gaspillés ?

(6) A l’époque, Christiane TAUBIRA et Jean-Pierre CHEVENEMENT avaient capté les voix qui avaient manqué à JOSPIN pour être présent au second tour. Nous ont-ils assez bassiné avec leur souci de « témoigner » pour l’avenir ? Que reste-t-il aujourd’hui du Parti Radical-Socialiste et du Mouvement Citoyen ? Il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

Italian_Social_Movement_logo_(1972-95)logo-fnLe Front National héritier du mouvement fasciste, comme en témoigne évidemment son sigle de façon irréfutable

Publicités

La "loi de Lynch"

n-AUBE-DORE-large570Faut-il que la droite soit tombée bien bas pour que ses élus soi-disant républicains aillent manifester à NICE (ESTROSI, député-maire et CIOTTI, député et président du conseil général) pour soutenir un bijoutier qui s’est fait justice lui-même en tuant d’une balle dans le dos un jeune braqueur qui s’enfuyait. Faut-il qu’elle ait perdu la tête pour qu’un certain CAUCHE, maire UMP de CROIX dans le Nord, proclame qu’il soutiendra tout habitant de sa commune qui « commettrait l’irréparable contre un Rom ». Faut-il que la gauche soit déboussolée pour emboîter le pas à ces démagogues et autres piliers de bistrot, comme VALLS l’a fait à propos des « Roms », croyant flatter l’opinion et regagner quelques voix, sous prétexte que les 3/4 des Français pensent que les « Romanichels sont tous des voleurs de poules », comme le racontait leur grand-mère.

Si vous voulez mon avis, tous ces braves gens sont des dégonflés : ils ne vont pas au bout de leur logique. Au lieu de conspuer la pauvre Christiane TAUBIRA, Garde des Sceaux, et de bricoler dans les arrière-bureaux de leurs officines des faux lui inventant un fils criminel, je propose de reprendre les choses là où les a laissées leur mentor, l’inimitable camelot du prêt-à-porter politique, Nicolas SARKOZY.

Ces gagne-petits nous bassinent avec les « peines-plancher » que voudrait supprimer la gauche. Mais depuis 1791 (premier code pénal) les « repris de justice » encouraient déjà une peine double de celle prévue pour une première infraction ! Depuis 2007, la loi sur la récidive a permis… 4000 ans d’emprisonnement supplémentaires (selon le Ministère de la Justice) sans aucun résultat. Il faut donc revenir plus en arrière, et restaurer les châtiments corporels supprimés depuis deux siècles, ça fera les pieds à tous les « nique-ta-mère » ! Et surtout, il faut clouer le bec à tous ces juges qui prétendent « dire le droit » et « individualiser les peines » : foin de toutes ces précautions. En 2012, le budget des prisons était déjà plus élevé que celui des juridictions : c’est la bonne voie. Moins de juges, plus de matons ! Tout le pognon dans les prisons ! Et si ça ne suffit pas, on ressortira de la remise la bascule à Charlot. Vivement que la petite LE PEN fasse le ménage. Je sens que demain se lèvera une « aube dorée », comme on dit en grec !

Deux ministres, Welches d’honneur

Toute cette semaine, j’ai été tellement déprimé par les progrès de la guerre en imageLibye et en Côte d’Ivoire, sans parler de la répression sanglante au Yémen ou en Syrie, ni des arrestations systématiques des défenseurs des droits en Chine, que les mots m’ont manqué pour commenter l’actualité. Je passe sous silence le déversement de milliers de tonnes d’eau radioactive dans l’océan pacifique à Fukushima… L’avenir est radieux !

Par chance, il existe encore quelques actuels ou anciens ministres de l’UMP pour nous dérider. Frédéric LEFEBVRE, ancien porte-parole du parti et actuel Secrétaire d’Etat au Commerce et à l’Artisanat, n’a pas hésité à commettre un livre dont la plus grande partie a été pompée dans Wikipédia : il faudra choisir plus sévèrement son nègre à l’avenir si l’on veut jouer les écrivains ! Ça ne l’a pas empêché pourtant de signer des dédicaces, et de répondre à des interviews télévisées sur son prétendu livre de chevet : “Zadig et Voltaire” (sic) ! Sur le moment, il avait tellement l’air satisfait de son effet que j’ai cru à une blague. Comme tout le monde s’esclaffait, j’ai fini par me renseigner : il s’agit tout simplement d’une marque de fringues ! Et voilà LEFEBVRE rhabillé pour l’été… S’il avait lu Zadig un jour, comme les trois-quarts des lycéens candidats au baccalauréat, il aurait connu le fameux chapitre 12 (“Le Souper”) dans lequel Zadig, faisant l’éloge de la tolérance, réconcilie une tablée cosmopolite de marchands prêts à s’étrangler.  Chacun prétendait que sa religion était la seule vraie : “Vous êtes […] tous de même avis, répliqua Zadig, et il n’y a pas là de quoi se quereller. Tout le monde l’embrassa.”   Heureusement pour le ministre, le ridicule ne tue pas. S’il avait été un “honnête homme”, comme on disait au “siècle des Lumières”, il aurait aussi évité de soutenir la pantalonnade qui va réunir demain son parti pour “débattre” de l’une des religions, et travestir la laïcité, cet idéal d’esprit critique et de tolérance !

1427609_3_ded1_christian-estrosi-a-l-assemblee-en-octobreLe maire de NICE, Christian ESTROSI, ancien Secrétaire d’Etat à L’Outre-mer, s’est fait à nouveau alpaguer par la Cour des Comptes. Et ce n’est pas pour sa méconnaissance de la littérature française : ancien champion motocycliste, le “Canard Enchaîné” l’a toujours surnommé le “motodidacte” ! Ce n’est pas non plus pour une affaire de “blanchiment” d’argent, mais pour une indélicatesse de… blanchisserie. A peine croyable : sur 40000 (quarante mille) euros de dépenses litigieuses, il y avait pour 14000 (quatorze mille) euros de factures de teinturerie, en neuf mois d’exercice. Soit, si je ne me trompe, plus de 1500€ par mois ! Excusez du peu… Et voilà un autre ministre qui s’est fait tailler un costard aux frais de la République.

Moralité, à méditer par tous les politiciens adeptes du baratin (les spin doctors et les snobs parlent de storytelling) : « Ah ! s’il nous faut des fables, que ces fables soient du moins l’emblème de la vérité ! J’aime les fables des philosophes, je ris de celles des enfants, et je hais celles des imposteurs » (Voltaire, “L’Ingénu”, chap.XI)